mardi 3 janvier 2017

Au coeur de l'hiver

MELANCOLIE

 

 Chateau de la chasse

 

Pendant la nuit le ciel s'était ébroué et avait parsemé la végétation de milliers de flocons blancs.
Le brouillard maintenait la forêt dans une torpeur mélancolique.

 Quelques canards dansaient sur le lac tout juste gelé,  dans un balai silencieux et maladroit.

Je longeais le chemin bordant le lac, lorsque je vis  le chateau émerger d'un rêve.
A ses cotés, quelques arbres fantomatiques se dressaient vers un ciel opaque et laiteux. 

Les roseaux figé par le froid pliaient sous les épis alourdis par le gel.
j'étais fasciné par cette beauté de nivôse.

je m'enfoncais dans les chemins obscurs et disparaissais à mon tour 
comme un fantôme venu des profondeur de l'hiver.